Votre sécurité en Australie : mémorisez le 000.

EN CAS D’URGENCE, APPELEZ LE 000.


• Soyez vigilant (e) en matière de consommation de substances illicites (connues ou « nouvelles »), responsable très fréquemment d’importants troubles mentaux et de comportement.

• Ne sous-estimez pas l’importance du port de la ceinture de sécurité (obligatoire pour tous les passagers d’un véhicule en Australie) : la majorité des décès de jeunes français par accident de la circulation en Australie est imputable, directement ou non, au non-respect de cette mesure de sécurité routière.

• Évitez les consommations excessives d’alcool : la loi australienne est particulièrement stricte en ce domaine et les abus, de quelque nature qu’ils soient (dégradation ou violation de lieux publics ou prives, atteinte a la personne, non respect de l’autorité publique) peuvent être très sévèrement sanctionnés.

• Les cas de viols portés a la connaissance des services consulaires ne sont pas fréquents mais réguliers (2 a 3 par an) : soyez vigilant(e) et adoptez des mesures de bon sens (ne pas s’isoler, surveiller sa boisson dans les bars et pubs…)

• La notion de sexual assault (agression sexuelle) en Australie est très large et recouvre une palette de comportements, du geste déplacé ou indécent a la tentative de viol. Il vous est donc recommandé, en certaines circonstances (soirées), d’être vigilant(e) et de vous garder de toute attitude qui pourrait vous rendre de facto responsable de ce qui relève d’un délit.

Sur la route

• Pour conduire en Australie, vous devrez être titulaire et être en mesure de présenter votre permis de conduire national accompagné du permis international.

• La conduite est à gauche et sauf indication contraire, la priorité est à droite. Soyez donc prudent (e) lorsque vous débutez la conduite ou pendant les moments de fatigue ou d’inattention particulièrement favorables à un relâchement de vigilance et à une résurgence des comportements et réflexes initiaux. Si nécessaire, demandez à vos passagers de se montrer attentifs chaque fois que vous prenez la route.

• Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire en tout temps ET pour tous les occupants d’un véhicule. Les décès de jeunes Français en Australie suite à un accident de la route sont majoritairement imputables à un non respect de cette mesure de sécurité routière.

• Ne téléphonez pas en conduisant à moins de disposer d’un kit "mains libres".

• Respectez les limitations de vitesse (de 40 à 60 km/h en ville suivant les zones, 100 km/h sur les routes et 100/110 km/h sur les autoroutes sauf indications spécifiques) et soyez conscient (e) que les changements de limitations de vitesse sur un même tronçon peuvent être très fréquents.

• Evitez de boire de l’alcool avant de conduire. La loi australienne réprime sévèrement la conduite en état d’ivresse (> 0,5 g/l), et les autorités de police, qui procèdent à des contrôle réguliers (en particulier en soirée) appliquent la loi avec rigueur.

• Dormez bien la nuit qui précède un long voyage, relayez-vous au volant avec vos compagnons de route, et faites des haltes de repos au moins toutes les deux heures.

• En zone rurale, l’état des routes peut varier du bitume au gravier et aux pistes. Prenez garde aux nids de poules, aux bas-côtés meubles et aux routes poussiéreuses. Faites attention en traversant les routes inondées – traversez-les lentement, et seulement si la surface est ferme, en restant au milieu de la chaussée.

• Assurez-vous d’une grande marge de manœuvre avant de doubler les road trains et anticipez l’effet d’appel d’air lors du dépassement.

• Ne faites pas d’auto-stop et ne prenez pas d’auto-stoppeurs.

A la plage

• Nagez toujours dans la zone délimitée par les drapeaux (surveillance des sauveteurs et maîtres-nageurs).

• Soyez conscient (e) de la présence de forts courants appelés « rips » sur les plages à surf. Si vous vous trouvez pris dans un « rip », ne paniquez pas. Gardez votre calme, flottez avec le courant et levez la main, ou traversez-le au lieu de nager à contre-courant.

• L’exposition au soleil pouvant se révéler dangereuse, évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes (11h – 14h) et protégez-vous la peau et la tête. Gardez constamment un tee-shirt, un chapeau, des lunettes de soleil et enduisez-vous de lotion solaire filtrante à indice élevé. L’Australie est le pays au monde comptant le nombre le plus élevé de cas de cancer de la peau.

• Lisez les panneaux d’avertissements sur la plage et à l’entrée des plages, et conformez-vous à leurs instructions.

• Nagez toujours avec d’autres personnes.

• Ne nagez jamais si vos facultés sont diminuées par l’alcool ou la drogue, ou lorsqu’il fait nuit.

• Soyez conscient (e) des risques liés à la faune et à la flore marines : requins (sur les plages non aménagées de filets de protection), méduses (dans les eaux côtières du Nord de l’Australie à certaines saisons) ….

• Ne courez, sautez ou plongez jamais dans des eaux peu profondes.

• Si vous n’êtes pas sûr (e) des conditions de surf ou que vous débutez la pratique de ce sport, sollicitez les conseils d’un sauveteur.

Dans l’Outback

• L’intérieur de l’Australie est vaste, fait de grandes étendues sauvages qui ne comportent que de rares villes et peu d’infrastructures (notamment stations d’essence), souvent très éloignées les unes des autres. Il est essentiel d’en tenir compte dans vos projets de voyage ou de déplacements. Veillez à ne pas "penser" les calculs de distances suivant la norme européenne. Evaluez de façon réaliste la distance quotidienne que vous pourrez couvrir à pied ou en voiture.

• Informez toujours une tierce personne (en France mais également en Australie – amis voire police locale) de vos projets de déplacements et de voyage (lieu, date prévue de retour) et prévoyez, si possible, des échéances régulières de prise de contact. Attention : de nombreuses régions en Australie ne bénéficient pas d’une couverture réseau de téléphonie mobile. Or, chaque année, les services consulaires sont encore trop souvent mobilisés sur des cas de supposées disparitions qui n’en sont finalement pas.

● Renseignez-vous sur les prévisions météorologiques et soyez prêt (e) à affronter de brusques changements de temps.

● Munissez-vous d’une carte récente (routière, GR).

- Se déplacer à pied

• Pour des marches longues ou difficiles, songez à faire appel à un guide local.

• Lors de marches ou d’explorations en plein air, buvez beaucoup d’eau (au moins un litre d’eau par heure de marche). Portez de grosses chaussures et des chaussettes épaisses, un chapeau, de la lotion solaire filtrante à indice élevé, des vêtements confortables et munissez-vous d’insectifuge. Autres articles recommandés pour les longues randonnées dans la brousse : vivres, vêtements chauds, trousse de secours, torche et carte.

• Ne vous promenez jamais seul (e). Lisez attentivement cartes et panneaux. Restez sur la piste et derrière les barrières de sécurité.

• Avant de vous baigner dans un lac ou une rivière, consultez les panneaux ou informez-vous auprès du garde forestier afin de vous assurer que vous pouvez le faire en toute sécurité.

• Ne plongez jamais dans un bassin de rochers, un ruisseau ou une rivière. Ne vous approchez pas du bord des falaises et des chutes d’eau.

• Ne donnez pas à manger aux animaux sauvages.

• Ne faites du feu qu’en cas de nécessité. Ne laissez jamais un feu sans surveillance.

• Rendez visite à la station du garde forestier ou au centre d’information du parc pour obtenir des renseignements sur les meilleurs endroits à visiter et obtenir d’éventuels conseils de sécurité.

- Se déplacer en voiture

• La police locale peut vous donner des conseils utiles concernant l’infrastructure et l’état des routes. N’hésitez pas à la solliciter voire à l’informer de votre itinéraire.

• Sur les pistes des régions reculées, il est recommandé d’utiliser un 4X4.

• Veillez à ce que votre véhicule soit en bon état de marche et faites procéder si nécessaire à une révision complète (pneus, batterie, roues de secours).

• Vérifiez le contrat d’assurance (véhicule et passagers).

• Veillez à emporter trousse à outils et jerricans d’eau. Si vous vous rendez dans des régions éloignées des grands axes, emportez des réserves de vivres, d’eau, de carburant et de pneus.

• Ne surchargez pas votre véhicule, et ne transportez jamais de réserves de carburant à l’intérieur d’un véhicule fermé.

• En conduite, redoublez de précautions : passage des road trains, ravinement et changements fréquents de revêtement, nids de poule, longues lignes droites suivies de virages, bétail et faune au lever du jour et à la tombée de la nuit.

• Si votre véhicule tombe en panne, ne l’abandonnez pas, car il vous assurera de l’ombre et vous protégera de la chaleur. Attendez que l’on vienne vous dépanner.

• Louez du matériel de communication d’urgence adapté aux circonstances, tel qu’un téléphone mobile ou une radiobalise de localisation des sinistres (RLS).

• Conformez-vous aux panneaux de fermeture et restez sur les routes identifiées.

• Gardez toujours vos phares en code pendant la journée, car dans des conditions de brousse, il peut être difficile de voir les véhicules arrivant en sens inverse.

• En cas de risques naturels (incendies, inondations), suivez les recommandations des autorités et tenez-vous prêt (e) à évacuer les lieux immédiatement en cas de nécessité.

Si vous vous déplacez à pied, en particulier dans les zones urbaines, regardez successivement des deux côtés avant de traverser la route – d’abord à droite, puis à gauche, et de nouveau à droite. Soyez particulièrement attentif (ve) à suivre cette recommandation pendant les moments de fatigue ou d’inattention favorables à un relâchement de vigilance et à une résurgence des comportements et réflexes initiaux.

POUR TOUTE URGENCE (police, pompiers, ambulances), COMPOSEZ LE : 000
Gratuit, le triple « 0 » ou triple « zéro » est valable dans tous les Etats.

Dernière modification : 05/06/2013

Haut de page