Présentation des contributions par pays pour la COP21

Présentation de la contribution du Gabon pour la COP21 - Déclaration de M. Laurent Fabius, Ministre de Affaires Étrangères et du Développement International, Président de la COP21 et de Mme. Annick Girardin, Secrétaire d’État au Développement et la Francophonie

Paris, le 1er avril 2015

Nous saluons la publication par le Gabon de sa contribution en vue de la COP21, la première contribution d’un pays africain.

Cette contribution fixe notamment un objectif de limitation de la croissance des émissions de gaz à effet de serre pour 2025 par rapport à leur niveau de 2010. Le Gabon s’engage ainsi à réduire d’au moins 50% ses émissions par rapport à l’évolution prévue en cas de politique inchangée.

Nous saluons par ailleurs le fait que cette contribution prévoit la possibilité de définir d’ici à la COP21 des objectifs additionnels pour 2030, voire 2050. Cette perspective de long terme est importante pour que la Conférence de Paris amorce une transition vers une économie mondiale sobre en carbone et plus résistante aux impacts du dérèglement climatique.

Présentation de la contribution de la Russie pour la COP21 - Déclaration de M. Laurent Fabius, Ministre de Affaires Étrangères et du Développement International, Président de la COP21

Paris, le 31 mars 2015

Je salue la publication par la Russie de sa contribution nationale pour la COP21. Elle fixe un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 25% à 30% en 2030 par rapport à 1990.

La Russie est la sixième Partie à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques à publier sa contribution.

Les contributions de ces six Parties, qui représentent près du tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre, constituent une étape importante dans la préparation de la conférence de Paris.

Conformément à la décision prise lors de la COP19 de Varsovie et confirmée lors de la COP20 de Lima, j’invite tous les pays à publier, dès que possible, leur contribution.

Présentation de la contribution des États Unis pour la COP21 - Déclaration de M. Laurent Fabius, Ministre de Affaires Étrangères et du Développement International, Président de la COP21

Paris, le 31 mars 2015

Je salue la publication par les Etats-Unis de leur contribution en vue de la COP21. Cette contribution confirme l’objectif de réduction des émissions américaines de gaz à effet de serre de 26% à 28% d’ici à 2025 par rapport à 2005, qui avait été annoncé lors du sommet sino-américain le 12 novembre 2014.

Cet objectif confirme l’engagement des Etats-Unis, sous la présidence de Barack Obama, dans la lutte contre le dérèglement climatique. Il s’inscrit dans la perspective d’un objectif de long terme plus ambitieux de réduction des émissions de 80% ou plus à l’horizon 2050.

Après la Suisse, l’Union européenne, la Norvège et le Mexique, la contribution des Etats-Unis, deuxième plus grand pays émetteur au niveau mondial, représente un nouveau pas en avant dans la préparation de la COP21 de Paris. J’encourage tous les pays à publier dès que possible leur contribution nationale, conformément à la décision prise lors de la COP19 de Varsovie et confirmée lors de la COP20 de Lima.

Présentation de la contribution du Mexique pour la COP21 - Déclaration de M. Laurent Fabius, Ministre de Affaires Étrangères et du Développement International, Président de la COP21

Paris, le 28 mars 2015

Je salue très positivement l’annonce par le Mexique de sa contribution pour la COP21.

Elle est ambitieuse : elle prévoit notamment une réduction inconditionnelle et en valeur absolue des émissions de gaz à effet de serre du pays à partir de 2026, tout en confirmant un objectif de long terme pour 2050. Elle prévoit également un relèvement important de l’objectif fixé pour 2030 en cas de soutien financier international.

Je souhaite que cette contribution, la quatrième après celle de la Suisse, de l’Union européenne et de la Norvège, soit rapidement suivie par d’autres annonces ambitieuses, conformément aux engagements pris dans ce sens lors de la COP19 de Varsovie et confirmée lors de la COP20 de Lima. Ces contributions constitueront des éléments essentiels du succès nécessaire de la Conférence de Paris.

Présentation de la contribution de la Norvège pour la COP21 - Déclaration de M. Laurent Fabius, Ministre de Affaires Étrangères et du Développement International, Président de la COP21

Paris, le 27 mars 2015

Je salue la publication par la Norvège de sa contribution nationale pour la COP21, qui définit un objectif de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% en 2030 par rapport à 1990.

Après celles de la Suisse et de l’Union européenne, cette annonce confirme l’engagement des pays européens en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique.

J’appelle tous les pays, et en priorité les pays développés, à publier dès que possible leur contribution présentant les efforts qu’ils estiment pouvoir réaliser en matière d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, mais également le cas échéant d’adaptation, conformément à la décision prise lors de la COP19 de Varsovie et confirmée lors de la COP20 de Lima.

Ces contributions sont en effet très importantes pour le succès de la COP21.

Dernière modification : 07/04/2015

Haut de page