Déclaration de l’Ambassadeur Lecourtier lors de la visite du Premier Ministre Manuel Valls

Lundi 02 Mai 2016

JPEG
“Monsieur le Premier Ministre,
Madame la Ministre
Messieurs les Parlementaires,
Mesdames et messieurs les conseillers consulaires,
Mesdames, messieurs, chers amis,

Il y a dix -huit mois la visite d’Etat du Président de la République, la première dans l’histoire de nos deux pays, avait fixé trois priorités au partenariat stratégique entre l’Australie et la France.

Trois défis à relever ensemble, pour un bénéfice mutuel.

1. Coopérer davantage en matière de sécurité et de défense, pour permettre à l’Australie d’assumer ses responsabilités croissantes, dans la région et dans le monde.
2. Contribuer à la diversification économique de l’Australie, grâce à la capacité d’innovation de nos entreprises ;
3. Devenir pleinement acteur de sa diversité culturelle, en connectant davantage la société australienne avec les pulsations d’une France vivante et Créative ;

Beaucoup a été engagé dans ces trois domaines depuis 18 mois, sur l’excellente lancée héritée de mon prédécesseur, et avec le concours de nombre d’entre vous.

Mais le destin veillait : la compétition pour les sous-marins, lancée il y a un peu plus d’an an, allait rassembler dans une parfaite unité d’action nos trois priorités.

Cette compétition, parce qu’elle touchait au cœur de notre projet pour les relations franco australiennes, nous l’avons donc affrontée ensemble. Tous ensemble.

D’abord, avec les Australiens. Sous la conduite d’un remarquable patron pour DCNS. Et dans le respect, l’écoute, la compréhension, de toutes les parties prenantes australiennes.

Ensuite, dans une logique d’équipe, vertu cardinale en Australie, avec tous les acteurs français pertinents : entreprises, militaires, hauts fonctionnaires, parlementaires, et bien sûr le concours de nos Ministres, jusqu’à celui, à point nommé, des plus hautes autorités de l’Etat, comme vous-même M le Premier Ministre.

Enfin, nous avons pris appui sur vous tous. Tous nos réseaux, consulaires, culturels, universitaires, ont été mis à contribution pour communiquer sur l’image d’une France volontariste, innovante, Creative. Une France ayant de l’appétit pour l’Australie !

Et l’Australie a fait le choix de la France.

Nous voici engagés, pour 50 ans, avec un pays qui partage nos valeurs, nos enjeux, nos combats, au cœur de la région la plus dynamique du monde.

Alors même que nous célébrions le centenaire de l’appui déterminant apporté à la France durant la Grande Guerre, c’est d’une certaine manière cette alliance que l’Australie a souhaité renouveler.

Au travers et autour du programme des sous-marins, c’est donc un partenariat tous azimuts qui s’engage pour nos deux nations, au bénéfice de nos peuples, au long de ce siècle.

Pour conclure, je dirai une dernière chose.

Nous avons gagné cette compétition sur notre vérité. Sur notre réalité.

La France a su faire de sa singularité une force, sous votre conduite, Monsieur le Premier Ministre.

Car ce qui a fait la différence, en plus de la technologie exceptionnelle de DCNS, c’est l’engagement de l’Etat à partager avec l’Australie les clés d’une industrie souveraine.

C’est cela que vous êtes venu confirmer ce matin à MalcolmTurnbull, Monsieur le PM. 

Permettez-moi de vous dire, au nom de tous, combien nous sommes heureux et fiers de vous avoir ici parmi nous, pour incarner le meilleur de notre patrie, quelques mois à peine après les tragédies qui ont tant marqué les esprits ici et tant serré nos cœurs.

La France en Australie est celle que vous aimez : celle qui s’unit, celle qui va de l’avant, celle qui innove, et celle qui gagne.

Merci par avance de nous faire l’honneur de ce moment d’échange.”

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page