Conduire en France avec un permis australien

PNG

Les informations données dans cette rubrique le sont à titre indicatif, la réglementation évoluant fréquemment, il convient de se reporter aux informations des sites officiels français et australiens.

JPEG

Conduire dans le cadre d’un court séjour en France

Si vous venez en France pour un court séjour de moins de 90 jours (pour des vacances par exemple), vous pouvez conduire avec votre permis. Il doit être valide et être rédigé en français ou accompagné de sa traduction ou d’un permis international.

Vous vous installez en France : ce qu’il faut savoir

Pour conduire en France avec votre permis étranger, vous devez remplir plusieurs conditions. Vous pouvez circuler avec votre permis étranger pendant un an. Vous êtes concerné quelle que soit votre nationalité.

Conditions de reconnaissance d’un permis étranger en France

Pour être reconnu, votre permis doit répondre aux 3 conditions suivantes :

  • être en cours de validité,
  • voir été délivré par le pays dans lequel vous aviez votre résidence normale avant de vous installer en France,
  • être rédigé en français ou, si nécessaire, être accompagné d’une traduction officielle en français.

Par ailleurs, vous devez respecter les 4 conditions suivantes :

  • avoir l’âge minimal pour conduire en France les véhicules de la catégorie équivalente du permis,
  • ne pas faire l’objet, dans le pays de délivrance de votre permis, d’une suspension, d’un retrait ou d’une annulation de votre droit de conduire (cette condition n’a pas à être prouvée. Toutefois, vous devez être en règle. En cas de contrôle de police notamment, elle pourra être vérifiée),
  • ne pas avoir fait l’objet en France, avant l’obtention de votre permis étranger, d’une annulation ou d’une invalidation de votre droit de conduire,
  • respecter les mentions d’ordre médical inscrites sur votre permis (par exemple, port de lunettes obligatoire).

Vous devez aussi :

  • si vous êtes Français ou Européen, avoir réussi l’examen du permis pendant une période au cours de laquelle votre résidence normale était dans le pays de délivrance,
  • si vous êtes étranger non européen :
    • avoir obtenu votre permis avant la date de début de validité de votre premier titre de séjour en France ou la validation de votre visa par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii),
    • et si vous avez une nationalité différente du pays de délivrance de votre permis (par exemple, Algérien avec un permis tunisien), l’avoir obtenu pendant que vous aviez votre résidence normale dans ce pays.

Durée de reconnaissance d’un permis étranger en France

  • Si vous êtes non européen, votre permis est valable pendant un an maximum :
    • à partir de la date de début de validité de votre premier titre de séjour en France (carte de séjour temporaire, carte de résident, certificat de résidence pour Algérien, carte de séjour compétences et talents),
    • ou, si vous possédez un visa de long séjour valant titre de séjour, à partir de la date de la validation de ce visa par l’Ofii (il s’agit de la vignette et du cachet sur votre passeport).
  • Si vous êtes européen, votre permis est valable pendant un an maximum suivant l’acquisition de votre résidence normale en France (soit au plus 18 mois, c’est à dire les 6 premiers mois de votre résidence en France + 12 mois).
  • Si vous êtes français, votre permis est valable pendant un an maximum à partir de l’entrée en France (soit au plus 12 mois).
À savoir :

si vous êtes diplomate, vous pouvez conduire avec votre permis étranger durant toute votre mission en France.

Échange du permis étranger contre un permis français

Pour pouvoir continuer à conduire en France au-delà du délai d’un an, vous devez demander l’échange du permis étranger contre un permis français.

Si vous ne demandez pas l’échange dans ce délai ou si votre permis n’est pas échangeable, vous ne pouvez plus conduire en France avec votre permis étranger. Vous devez passer l’examen du permis de conduire français (épreuve théorique et épreuve pratique). En cas de succès, le permis délivré est un permis probatoire.

Attention :

si vous conduisez avec un permis étranger non valable en France, vous risquez une peine de prison, une amende et la confiscation de votre véhicule.

Dernière modification : 13/02/2017

Haut de page