Conduire en Australie avec un permis français

PNG

Les informations données dans cette rubrique le sont à titre indicatif, la réglementation évoluant fréquemment, il convient de se reporter aux informations des sites officiels français et australiens.

JPEG

Pour votre sécurité

Les visiteurs en Australie sont trop souvent victimes d’accidents de la route. La plus grande vigilance est donc appelée sur la conduite à gauche notamment. Evitez de conduire la nuit ou sous l’emprise de la fatigue et anticipez les pauses lors des longues distances. Soyez attentifs aux virages à visibilité réduite, respectez les limitations de vitesse et la réglementation qui peut varier d’un Etat à l’autre. Se reporter à la rubrique "Infos utiles" du site Conseils aux voyageurs" pour de plus amples informations.

JPEG

La réglementation australienne

Votre premier réflexe doit être de consulter la réglementation applicable dans votre Etat ou Territoire de résidence. Vous pourrez entre autres consulter les informations relatives à la conduite, aux permis de conduire reconnus, à l’échange des permis de conduire :

Adelaide Australie-Méridionale
Brisbane Queensland
Canberra Territoire de la Capitale australienne (ACT)
Darwin Territoire du Nord
Hobart Tasmanie
Melbourne Victoria
Perth Australie-Occidentale
Sydney New South Wales

Sous toute réserve de modification plus récente, la règle dans le New South Wales, en général applicable également dans les Etats et Territoires de l’Australie, est la suivante :

- Les détenteurs d’un permis néo-zélandais qui s’installent en Australie peuvent conduire jusqu’à 3 mois après leur arrivée en Australie. Au delà, ils doivent obtenir un permis de conduire australien ;

- Les personnes en statut de résident permanent en Australie peuvent conduire jusqu’à 3 mois après leur arrivée en Australie avec leur permis de conduire étranger. Au delà, ils doivent obtenir un permis de conduire australien ;

- Les franco-australiens qui ne résident pas de façon permanente en Australie, peuvent conduire avec le permis de conduire étranger qu’ils ont acquis ;

- Les détenteurs d’un visa temporaire (touristes, travail temporaire, étudiant, ... ie ceux qui n’ont pas la résidence permanente) peuvent conduire avec leur permis étranger tant que :

  • ceux-ci conservent le statut de "visiteur" ;
  • la période de validité de leur permis étranger n’est pas dépassée ;
  • ceux-xi n’ont pas été interdit de conduire dans le New South Wales ou ailleurs en Australie ;
  • leur permis n’a pas été suspendu ou annulé.

Vous détenez un permis de conduire français ?

PNG

Comme indiqué plus haut, si vous n’avez pas le statut de résident permanent en Australie, vous pourrez conduire avec votre permis français. Le permis étant en français, vous serez donc dans l’obligation réglementaire de détenir également un permis de conduire international ou, à défaut, vous devrez vous munir d’une traduction officielle * de votre permis français.

* Les traductions officielles reconnues pour les permis de conduire sont celles qui émanent de la Commission des relations communautaires du NSW ou les traductions obtenues du Service de traduction gratuite.

N.B.

  • Dans la majorité des cas, le Consulat général invite les détenteurs d’un permis de conduire français qui viendraient à s’installer en Australie à demander son échange avec le permis de conduire australien de l’Etat ou du Territoire de résidence.
  • Le permis de conduire australien est également très utile pour justifier de son identité de manière générale et peut même faciliter considérablement les démarches administratives ou commerciales.

Vous souhaitez échanger votre permis français contre un permis australien dans le New South Wales ?

JPEG

Vous devrez vous rendre en personne dans un bureau de la RMS (Site du Road and Maritime services) et :

N.B.

  • Les formalités d’échange de permis sont peu ou prou les mêmes dans les autres Etats et Territoires. Les législations pouvant évoluer, pensez simplement à vérifier les conditions de l’échange sur les sites officiels.
  • Pour l’échange, les autorités australiennes ne reconnaissent que les permis délivrés dans les départements européens et d’outre-mer. Sont donc exclus les permis délivrés par des collectivités et territoires d’outre-mer (CTOM), notamment la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, les îles Wallis et Futuna, Saint-Pierre-et-Miquelon et Saint-Barthélémy.
* Les traductions officielles reconnues pour les permis de conduire sont celles qui émanent de la Commission des relations communautaires du NSW ou les traductions obtenues du Service de traduction gratuite.

Votre permis français ou international a été volé ou perdu ? Pas de panique !

En cas de perte ou de vol de votre permis de conduire français en Australie, il vous faudra le déclarer auprès de la Police australienne puis auprès du consulat général de France à Sydney voir déclaration de perte ou de vol.

N.B.

  • Ces informations s’appliquent également aux permis de conduire qui ont été détériorés.
  • Seuls sont concernés les permis délivrés dans les départements européens et d’outre-mer. Sont donc exclus les permis délivrés par des collectivités et territoires d’outre-mer (CTOM), notamment la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, les îles Wallis et Futuna, Saint-Pierre-et-Miquelon et Saint-Barthélémy.

Selon votre situation, voici les solutions qui s’offrent à vous :

Votre statut en Australie Solutions
Touriste 1- Si votre temps de séjour le permet, renseignez vous auprès du bureau des permis australien le plus proche pour connaître les modalités d’obtention du permis australien contre le permis français perdu ou volé. Dans la majorité des cas, il vous sera demandé de produire un relevé d’information restreint (RIR) qui peut vous être adressé sur demande à la préfecture de votre dernier lieu de résidence en France (cf point 5) accompagné d’une traduction officielle (voir plus haut les traducteurs reconnus) ;

ou

2- Solution plus contraignante : passer le permis australien
Vous résidez en Australie et avez quitté la France depuis plus de 6 mois
Vous résidez en Australie et avez quitté la France depuis moins de 6 mois 1- [NOUVEAU] Vous souhaitez demander à votre préfecture la réémission d’un permis de conduire national ou international, pour cela vous devrez :

a- Télécharger le formulaire souhaité :



b- Joindre les documents suivants :

  • Joindre une copie couleur recto-verso d’une pièce d’identité (passeport, CNIS)
  • Joindre les photographies requises par les formulaires
  • Joindre une copie recto-verso de votre permis (ou du récépissé de déclaration de perte/vol)
  • Joindre une preuve de résidence à l’étranger (carte consulaire, factures, quittances,...)
  • Joindre la justification de votre statut (visa, titre de séjour spécial, contrat de stage, ordre de mission, preuves que vous avez quitté la France depuis moins de 6 mois,...)



c- Envoyez ces documents par courrier à la préfecture qui vous a délivré le titre perdu, volé ou détérioré accompagné de :

  • Pour le permis français, le timbre fiscal correspondant
  • Pour le permis international, une enveloppe affranchie au tarif recommandé local, libellée à vos nom et adresse.



d- Si vote dossier est complet, la préfecture éditera le titre et le fera parvenir au Consulat général de France à Sydney et :

  • si vous avez demandé un permis français, vous devrez le retirer en personne au Consulat général de France à Sydney ;
  • si vous avez demandé un permis international, le Consulat général vous le fera parvenir en l’insérant dans l’enveloppe que vous aurez jointe à votre demande à l’étape précédente.



ou

2- Si votre temps de séjour le permet, renseignez vous auprès du bureau des permis australien le plus proche pour connaître les modalités d’obtention du permis australien contre le permis français perdu ou volé. Dans la majorité des cas, il vous sera demandé de produire un relevé d’information restreint (RIR) qui peut vous être adressé sur demande à la préfecture de votre dernier lieu de résidence en France (cf point 5) accompagné d’une traduction officielle (voir plus haut les traducteurs reconnus) ;

ou

3- Solution plus contraignante : passer le permis australien

Stagiaire
Etudiant
Volontaire international (VI)
En formation temporaire
En mission à durée déterminée
Titulaires de titres de séjours spéciaux

Vous avez besoin d’un relevé d’information restreint (RIR) ?

Qu’est-ce que le RIR ?

  • Ce document atteste la validité et l’étendue de mes droits à conduire.
  • Il précise les catégories de véhicules que je peux conduire, et indique si mes droits ont été suspendus ou non.
  • Il est délivré par la préfecture de mon dernier lieu de résidence en France.

A quoi sert-il ?

  • Il peut m’être réclamé par les autorités de mon pays de résidence (hors UE) lorsque je sollicite l’échange de mon permis français contre le permis local.
  • Il prouve que mon titre français est valable.

Télécharger ici la plaquette d’information pour demander un RIR à l’étranger

Procédure
1- Téléchargez, complétez et signez le formulaire de demande de RIR
2- Joindre les documents suivants

  • Une copie de pièce d’identité
  • Une copie recto-verso de votre permis
  • En cas de vol ou de perte, joindre le récépissé de déclaration de perte ou de vol
  • Une preuve de résidence à l’étranger (visa, carte consulaire,...)



3- Envoyez ces documents à la préfecture de votre dernier lieu de résidence en France
4- La préfecture vous communiquera votre RIR par courriel ou par courrier postal via le Consulat général

Dernière modification : 13/02/2017

Haut de page